You are currently browsing the tag archive for the ‘Jacques Tourneur’ tag.

LES GRANDS DE L’OMBRE

Magali Noël dans "Du Rififi chez les Hommes" de Jules Dassin

Cocktail de séquences choisies des films de Jacques Tourneur (Vaudou), Jules Dassin (Du Riffifi chez Les Hommes), Friedrich Wilhelm Murnau (Nosferatu), Lotte Reninger, Jacques Becker, Claude Autan-Lara … une soirée autour de quelques grands moments de frissons et de petites friandises remplies d’ombres mystérieuses.

I walked with a zombie (Vaudou) de Jacques Tourneur

Les cinéastes véritables « écrivains de lumière » utilisent souvent l’ombre (ou plutôt devrait on dire la pénombre) dans son jeu d’opposition à la lumière. Mais ils ont aussi souvent eu recours à l’aspect suggestif des ombres pour, par exemple, diminuer l’impact d’une scène, accentuer un ressenti ou encore pour distiller une atmosphère. C’est cet aspect « suggestif » que nous tenterons de mettre en évidence au travers de quelques scènes mythiques de films noirs agrémentées de court-métrages croustillants.

Ouverture 20h, film 20h30 (précises), PAF

Publicités

I WALKED WITH A ZOMBIE ( VAUDOU )

De Jacques Tourneur, 1943, USA, vo st fr., 69 ‘

« J’ai marché aux cotés d’un zombie »,tourneur_iwwaz11 dit Betsy en relatant son expérience d’infirmière au chevet de Madame Holland sur l’île de Saint Sébastien. Là bas le vaudou règne en maître. Serait-ce là la source de la léthargie qui frappe sa patiente ? Toute l’alchimie de Jacques Tourneur tient dans le dosage des ombres et la distillation des bruits qui cristallisent en une ambiance à la fois douce, captivante mais inquiétante.