You are currently browsing the tag archive for the ‘Radikal Satan’ tag.

Concerts de Radikal Satan + LEM + Performance de Thibault Delférière

Triple grand retour aux écuries de la ferme du Biéreau ce vendredi !

Lem Radikal Delférière

Thibault Delférière, vieil ami des écuries et dernièrement passé à la ferme il y a presque 4 ans déjà, ouvrira la soirée avec sa nouvelle performance :

« Dans l’intimité de l’atelier »20140319 perf modele autoportrait 02 copie copie

La difficulté entre le peintre et le modèle est de trouver la bonne distance. Assez proche pour que l’artiste puisse obtenir ce qu’il a en tête et pas trop, afin de contenir la relation dans un cadre artistique. Mais qu’en est-t-il quand le peintre exécute son autoportrait ? Sur la scène, à quelques centaines de mètres à peine de son véritable lieu de vie et de travail, Thibault Delférière vous invite à pénétrer le temps d’un court spectacle à vivre l’ambiance, la solitude, et les forces et enjeux d’un atelier.

LEM, alias Nicolas Ekla (ancien membre du groupe belge Les Brochettes) et Wilf Plum (ex Dog-faced Hermans) viendront ensuite nous servir leur « sorte d’électro-pop décalée en français » à grand renfort de basse et de « synthés foutraques ».
Pour écouter des chansons de leur synthwave belgo-postmoderne.

Les Radikal Satan, César et Momo (contrebasse, accordéon, clavier et guitare), seront là pour poser leur sombre tango (parfois proche du free jazz) et plonger les écuries dans leur atmosphère dansante et hypnotique.
Pour les voir et les entendre

Grand final avec un retour de Thibault sur les planches pour une collaboration Radikal-Delférière sur les deux derniers morceaux du concert des Radikal ! (Ils n’en sont pas à leur première fois, certains d’entre-vous se rappellent peut-être de cette soirée de septembre 2009).

Portes : 20h30
Entrée : Prix libre

Publicités

Ce week end nous vous proposons le feu d’artifice final de notre session musicale aoûtienne….mais d’abord:

PREAMBULE IMPORTANT : Bémol au Biéreau…Le concert tant attendu du Damo Suzuki’s Network se fera mais…sans Damo Suzuki…parfois la rencontre est difficile et les divergences de points de vues peuvent être mal vécues…alors un peu amers, le cœur gros nous avons du convenir avec Damo que le temps de sa rencontre avec la « grande famille du Biéreau » n’était pas encore venu…

MESSAGE DE DAMO SUZUKI:  » Hi there…I informed you a couple of weeks before about my performance in Louvain-la-Neuve @ Ferme du Biéreau on August 29 2009 and I unfortunately inform that will be not happen and …..canceled. If you planed to come to this performance, please change your plan for other thing………There is always next time….I will see you some time around in near future!!!!!  Energy Damo@Cologne  »

Cela dit notre enthousiasme est toujours là et nous vous avons concocté un programme en forme de festival…

*** Samedi 29 août ***

à partir de 20h: Clôture de la résidence de Paul Metzger

En solo, en combinaison (duo, trio…) et tous ensembles les artistes, qui devaient constituer le network, offriront différentes performances, fruits de leurs collaborations communes durant les trois semaines de la résidence de Paul Metzger.

avec :

*** COTÉ SONS ***

PAUL METZGER (USA) : banjo et guitare modifiés pour musiques improvisées et plurielles ; boite à musique pour tours de magie musicaux

HEAD OF WANTASTIQUET (BEL-USA) : banjo et guitare électrifiés pour musique de peintre paysagiste

DANIEL DUCHAMP (BEL) : guitare électrique et synthétiseurs « old time » pour musiques hautement improvisées

NAAN (BEL) : batterie et explorations sonores percussives

*** COTÉ VISUEL *** 

THIBAULT DELFÉRIÈRE (BEL): Aussi à l’aise avec un pinceau devant une toile que lors d’une performance devant un public aux yeux écarquillés, Thibault est un artiste multiforme qui aime à toujours se remettre en question. Il présentera un spectacle élaboré au cours de sa récente collaboration avec Paul Metzger qui lui fournira donc un habillage musical.

*** Dimanche 30 août *** 

EN JOURNÉE : ZAKOUSKIS MUSICAUX

…pour une mise en bouche musicale des plus rafraîchissante

A partir de 18h: GRIGNOT’POP et THÉ DANSANT AVEC RADIKAL SATAN

Habitués des lieux les musiciens de radikal satan (Jonathan Burgun (batterie), Cesar Amarante (contrebasse, chant) Momo Amarante (accordéon, piano, chant)) n’ont pas leur pareil pour installer une atmosphère tout à la fois hantée et dansante qui habille un tango suave aux parfums de free jazz. Le trio sera accompagné à l’occasion de cette tournée par un guitariste et se transformera donc en…quatuor.

****************************************************************

Détails pratiques :

PAF par jour 5€ pour les deux jours 8€.

 Possibilité de

dormir à la ferme (+ou-10 lits) = prévenir

planter une tente

****************************************************************

A écouter/voir :

De PAUL METZGER

Liens sur ce site

De HEAD OF WANSTATIQUET

Son espace

De NAAN

Son espace

L’espace de son groupe

De THIBAULT DELFÉRIÈRE

Son site

De RADIKAL SATAN

Au Froid Qui Fait Rougir

La fièvre noire

Viento del este, agua como peste

Concert : « La musique du moment » avec le DAMO SUZUKI’S NETWORK

Musique improvisée par un collectif de musiciens constitués autour de la personnalité de Damo Suzuki. Un évènement forcément unique et à coup sur intense.

Avec:

Damo Suzuki (voix), Paul Labrecque (g elect), Paul Metzger (guitare/banjo modifés), Radikal Satan (Jonathan Burgun (batt), Cesar Amarante (cb), Momo Amarante (acc, p)), Maxime Bocahut (tb), Daniel Duchamp (g, synth), Naan (batt)…

Dans les écuries à partir de 19h30, entrée 5€

 

Comment présenter Damo Suzuki à ceux qui ne le connaîtraient pas ?

Can

CAN avec Damo Suzuki (2ème à partir de la gauche) et un clin d'oeil à Soft Machine (pochette de Third)

Il fut dans les années septantes le chanteur charismatique d’un groupe pionnier du rock en tant qu’Art à part entière l’illustre Can. La légende dit que les musiciens du groupe l’auraient recruté après l’avoir vu dans la rue s’adressant au soleil… L’influence de Can, et de tous les groupes allemands du mouvement Krautrock (de kraut « acide » en référence à la choucroute…) auquel on rattache aussi Kraftwerk, Amon Düül ou encore Tangerine Dream est indéniable sur les générations suivantes des punks à la new wave en passant par la musique électronique ou le post rock. Dés lors il a été chanté et glorifié par les tenants de ces mouvements. Pour ne citer que deux exemples : The Fall lui a dédié une chanson « I am Damo Suzuki » et un groupe de New York Mooney Suzuki a constitué son nom à partir des patronymes des deux chanteurs de Can…

Avec un tel pedigree Damo aurait pu se contenter comme beaucoup (nous ne les citerons pas de peur de froisser quelques susceptibilités) de cultiver le charme suranné de ces années de gloire et rejouer à qui veut l’entendre des titres tout droit sortis de la naphtaline. Et bien non ! prenant le contre pied de ces pimpants « rockers à millions », il a choisit la voix de la constante remise en question de la fragilité de la performance toujours recommencée…Lancé depuis des années dans une sorte de tournée sans fin, il écume le monde à la recherche de « moments musicaux » partagés avec des musiciens locaux. Et tout à la fois en lien avec son passé au sein de Can par la façon de la pratiquer (instinctivement et en constante improvisation), la musique de Damo a su s’en affranchir pour lui appartenir à part entière. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter les albums récents du Damo Suzuki’s Network (par exemple Seattle avec feu Michael Karoli guitariste de Can) ou encore avec le groupe de Glenn Jones, Cul de Sac (sur l’album Abayamudra).DS 1

Il y a ainsi une logique à ce qu’en cet fin Août 2009, Damo Suzuki nous fasse l’honneur de sa présence dans les écuries de la Ferme du Biéreau. D’abord parce que nous y faisons régulièrement jouer des musiciens qui pourraient se réclamer de son parrainage (par exemple Glenn Jones a joué en 2004 à la ferme), mais aussi parce que notre démarche, notre flamme directrice, s’inscrit dans la même « philosophie musicale » de partage d’une musique vivante et vivifiante jamais lénifiante (en d’autres mots « vivre la musique et faire vivre la musique »).

Alors comment essayer de décrire ce que sera ce concert du 29 Août ?

Ce que nous essaierons de faire c’est de créer la rencontre entre Damo Suzuki et la grande famille musicale de la ferme du Biéreau. On entend par là que les musiciens qui l’accompagneront (le Network) seront pour la plupart des habitués de la ferme. Bien sur Paul Metzger, en tant que notre hôte du caveau sauvage, sera de la partie, mais aussi Paul Labrecque ancien habitant et guitariste du groupe américain Sunburned Hand of the Man (en lien direct avec Cul de Sac), nos amis du groupe bordelais des Radikal Satan, des habitants de la ferme, des proches…Tous regroupés autour de la présence « shamanique » de Damo et guidés par ses seules règles « No improvisation, No Rehearsal, No prepared Song »…soit un moment de partage et  d’ « instant composing ».

Comme le dit Damo « Nous allons juste nous rencontrer et faire de la musique parce que c’est comme ça que j’aime faire. De mon point de vue c’est la meilleure façon car on peut apprécier la musique du moment. »

(Source : article librement adapté de Can-do, de Jim DeRogatis, May 10, 2002)

A écouter :

Cul de Sac & DS

Pour Voir/Approfondir :

Site de Damo Suzuki

Damo Suzuki, «transporteur métaphysique» (article en français, 2005)

Extrait d’un documentaire + part2

Concert à Shieffield

Can sur wikipedia